Retour à l'index général
MERCREDI
Excursion à WORPSWEDE avec nos correspondants




Grâce à notre conférencière, nous allons découvrir le village de Worpswede, là où Paula Modersohn a vécu. Cétait jadis un endroit très marécageux. Elodie nous montre de la tourbe. Les premiers habitants étaient très pauvres, ils n'avaient que la tourbe comme richesse. Ils la récoltaient et la transportaient ensuite par bateaux plats, sur les canaux  jusqu'à Brême pour la vendre. Les Brêmois s'en servaient pour se chauffer.
Ce n'est qu'à l'époque de Paula, c'est à dire à la fin du XIXe siècle que des peintres sont venus s'y installer et que le village a connu la prospérité.
Comme pour l'école de Barbizon, les peintres qui se sont installés à Worpswede voulaient découvrir la nature, peindre à l'extérieur.
Paula, elle, a  voulu peindre les gens simples de Worpswede, surtout les enfants qui étaient trop pauvres pour aller à l'école et qui lui ont alors servi de modèles ou les personnes âgées qui elles, étaient trop vieilles pour les rudes travaux des champs.


Die Käseglocke = la cloche à fromage.
D'abord maison d'un écrivain, c'est maintenant un musée.

C'est à Worpswede qu'elle a rencontré son mari, Otto Modersohn, peintre déjà connu. Il va d'abord l'encourager puis beaucoup la critiquer. Après de nombreux voyages à Paris, la peinture de Paula va évoluer.

Tombe de Paula Modersohn Becker. Elle est morte 3 semaines après avoir mis sa fille "Tille" (Mathilde) au monde et elle est donc représentée avec son enfant.