Des ateliers Loire à l'église de Vimoutiers    1/3     

Un grand merci à monsieur Loire ( fils), qui nous a ouvert les archives de son père ainsi que son atelier de Lèves près de Chartres, afin que nos élèves puissent mieux comprendre l'importance de leur patrimoine vimonastérien..

Le 14 juin 1944, une bombe détruit tout le centre de Vimoutiers, seule l'église est intacte mais la totalité de ses vitraux est détruite.     Ala fin de la guerre, les Américains vont aider les Vimonastériens à reconstruire leur ville et vont participer pour une très grande part au financement des nouveaux vitraux.

Le maître verrier choisi pour la création de ces vitraux s'appelle Gabriel loire.
Dès 1947, ce dernier va restaurer les vitraux des églises normandes endommagées par la guerre.
Dans les années 1950, il est déjà mondialement connu.
On lui doit des vitraux dans de simples églises, ou bien des cathédrales du monde entier.
A chaque fois, on retrouve ce bleu très particulier qui caractérise Chartres et que Gabriel Loire a su retrouver.

Utilisant d'abord la technique du verre et du plomb soudé à l'étain ( comme dans les églises du Moyen Age ), très vite, Gabriel Loire va utiliser des dalles de verre avec un assemblage en béton. 

Après la création du dessin, les dalles de verre sont posées à plat, le béton est coulé entre les dalles. Avec ce système, les barlotières (barres de fer qui maintiennent les vitraux assemblés au plomb)  ne sont plus nécessaires.

Le béton armé a montré au fil des ans une fragilité due au fer qui s'oxyde et abîme le verre. Depuis, le béton est remplacé par de la résine de synthèse que l'on recouvre d'une texture qui doit lui donner cette teinte grise qui imitera la pierre.